| FacebookTwitterImprimerGEM n°51 - Novembre 2011

EDF : reconnaître et valoriser chacun tel qu’il est

La parité Hommes/Femmes, enjeu majeur dans les Grandes Ecoles et dans les Grandes Entreprises

 

Dans un Groupe très attaché au dialogue social, solidarité et diversité sont ancrées dans la culture et les pratiques. Avec la création d’une direction dédiée à la reconnaissance et à la vie au travail en 2010, EDF va plus loin, avec notamment des actions en faveur de l’égalité professionnelle comme nous l’a raconté sa directrice, Catherine Delpirou.

 

 

Catherine Delpirou

Catherine Delpirou

« Le travail de fond sur la reconnaissance et la vie au travail correspond certes à nos valeurs, mais il est aussi un levier de l’engagement de nos salariés et un facteur d’attractivité du Groupe. » La reconnaissance et la vie au travail touchent à des dimensions stratégiques de l’entreprise : organisation du travail, politique managériale, politique de reconnaissance monétaire mais aussi non monétaire. « Notre ambition est la reconnaissance de chacun tel qu’il est et a donc trait à notre politique diversité. » Chez EDF, la diversité est plurielle : de genre, liée au handicap, à l’âge ou encore au fait religieux et à l’orientation sexuelle. La direction de Madame Delpirou mène des actions transversales dans l’ensemble du Groupe, en s’appuyant notamment sur des groupes de travail et réseaux thématiques internes, comme le réseau féminin Interp’Elles, présidée par Nathalie Charles, Directrice immobilier d’EDF et également active au sein de Grandes Écoles au Féminin.

 

Des engagements formels
EDF a signé la Charte de la Diversité en 2006 et obtenu la labellisation Égalité professionnelle dans la foulée. Le Groupe a obtenu cette année le renouvellement du label et prépare la signature de la Charte de la Parentalité et d’un 3e accord sur l’Égalité professionnelle. « Le label témoigne d’actions dans l’entreprise et du suivi de la réalisation de nos objectifs au travers d’indicateurs. Notre engagement en faveur de l’égalité dans les parcours a ainsi permis de faire passer le taux de dirigeantes de 6 % en 2002 à 16 % en 2011. Sachant que notre entreprise compte 30 % de femmes, un taux honorable dans le secteur énergétique. »

 

Et des actions concrètes
Parmi les vecteurs de la politique Égalité professionnelle, le travail sur l’évolution des mentalités est primordial pour Catherine Delpirou. « Notre ambition est de sensibiliser en décryptant les stéréotypes et les mécanismes qui conduisent à la discrimination. » EDF agit aussi en amont en collaborant avec des associations dédiées au développement des vocations féminines dans les filières scientifiques et techniques. « Avoir une ambition d’égalité professionnelle c’est bien, mais pour être crédible il faut agir. Notamment sur un point fondamental : l’égalité salariale. » EDF a ainsi consacré une enveloppe de 2,5 M€ afin de combler un écart avec les salaires des hommes à même niveau d’expérience et de responsabilité, mesuré en 2004 à 5 %. Dès 2007, les écarts structurels ont été supprimés.

 

« L’égalité professionnelle concerne autant les hommes que les femmes »
L’engagement d’EDF se traduit également dans des actions en faveur de la mixité dans l’emploi et le recrutement. « EDF ne peut se priver de la moitié des talents pour apporter ce bien essentiel qu’est l’énergie dans toutes les régions du monde. » La direction travaille sur les parcours de façon à s’assurer que les femmes bénéficient tout comme les hommes des dispositifs de formation et de promotion. « L’égalité professionnelle concerne autant les hommes que les femmes en ce sens qu’elle a un impact sur l’organisation du travail pour un équilibre entre les temps de vie professionnels et personnels. » EDF finance ainsi des chèques emploi service, propose des places en crèche, des services de conciergerie, de la formation à distance, des aménagements du temps de travail… et rémunère également le congé paternité à 100 % pour valoriser le rôle des salariés parents.

 

A. D-F

 

Contact :
www.edfrecrute.com